C’est lundi que lisez-vous ? (21/05/2018)

Par défaut

La semaine passé, j'ai lu...

Gone : tome 6 – La lumière

Les chevaliers d’Émeraude : tome 8 – Les dieux déchus

 

En ce moment, je lis..

le-journal-rouge

 

Ensuite, je lirai...

les-gardiens-des-portes-tome-3---amelie

 

Et vous que lisez-vous ?

Publicités

Les chevaliers d’Émeraude : tome 8 – Les dieux déchus

Par défaut

les-chevaliers-d--meraude,-tome-8---les-dieux-dechusAuteur : Anne Robillard
Éditions : Éditions de Mortagne
Nombre de pages : 521
Parution : 2009

Résumé de couverture

Au moment d’attribuer les nouveaux Écuyers à leurs maîtres, Wellan s’aperçoit non seulement qu’il n’y a pas suffisamment de Chevaliers, mais que plusieurs d’entre eux ont déjà des apprentis. Afin de lui venir en aide, Jenifel, Lassa et Liam utilisent un vieux sortilège qui perturbera grandement la vie des habitants du château.

Les Chevaliers se remettent à peine de toute l’agitation causée par nos jeunes étourdis lorsqu’ils doivent soudainement affronter un nouvel ennemi en provenance du ciel. Pourront-ils se défendre contre les dieux déchus ?

Pour sa part, sous prétexte de revoir son village, Onyx accepte d’y conduire la famille de Sutton, qui désire s’y installer. En réalité, le renégat veut mettre la main sur un instrument de pouvoir caché par la déesse Cinn dans la partie la plus méridionale du royaume. Mais sera-t-il assez fort pour le maîtriser ?

Mon avis

Comme je l’ai déjà mentionné, plus les tomes avancent, plus j’ai de la difficulté à écrire ma chronique. De plus, tu vas lire une chronique pour voir si tu aimerais lire un livre rendu au tome 8, tu sais déjà si tu aimes ou pas cette saga.

Bref, dans ce tome où il y a beaucoup d’action et de revirement on a vraiment une vue d’ensemble sur ce qui se passe dans cet univers. Nous suivons aussi les « méchants » ce qui nous permet de découvrir qu’un complot beaucoup plus gros que ce qu’on pouvait imaginer est en train de s’organiser et que les chevaliers devront redoubler d’effort s’ils veulent réussir à gagner cette guerre.

J’aime aussi les enfants des chevaliers qui deviennent maintenant des écuyers et que nous suivons aussi un peu. Ils sont mignons et tellement débrouillards pour leur âge. Tandis que les plus vieux commencent de plus en plus à former des couples et à chaque fois je suis surprise de la rapidité qu’ils ont à se marier, mais bon, je crois que ça se passait comme cela dans le temps. Sinon la fin m’a laissé sur une mauvaise impression, j’ai bien peur que le renégat ne soit pas aussi fiable qu’on le pensait.

Note : 8/10

Mon avis sur les tomes précédents : tome 1, tome 2tome 3, tome 4, tome 5, tome 6, tome 7

Saga complète

 

Lecture commune avec

Quebec livresque

Petite Bulle, Book’s Fever , Escapade Féérique

 

 

Ce livre appartient à la littérature de l’imaginaire

cli6c-poumonvert_ianrmacleod

Gone : tome 6 – La lumière

Par défaut

gone,-tome-6---la-lumiereAuteur : Michael Grant
Éditions : PKJ
Nombre de pages : 452
Parution : 2016

Résumé de couverture

IMAGINEZ…

Il y a maintenant plus d’un an que tous les adultes ont disparu…

Mais Gaïa, elle, est toujours là, et sa soif de destruction est intacte. Pour empêcher le monde de tomber sous son emprise, de douloureux sacrifices seront nécessaires. Des ennemis jurés seront contraints de s’allier… pour une ultime bataille.

Les enfants de Perdido Beach parviendront-ils à survivre et comprendre, enfin, ce qui s’est vraiment passé dans la Zone?

Mon avis

O-M-G ! Je ne peux pas croire que j’ai fini cette saga. Depuis ma lecture du premier tome que j’attends de connaitre le fin fond de cette histoire et enfin je sais tout. Je m’étais tant imaginé d’affaires, que je m’attendais tellement à quelque chose de gros qu’au finale, je n’avais pas imaginé que ce soit aussi simple et logique. Cependant, je suis très contente du dénouement de cette histoire. Chapeau à l’auteur pour cette imagination. Il me laisse quand même perplexe avec ses dernières phrases, j’ai comme l’impression qui a lâché une dernière bombe que je ne sais pas trop comment interpréter.

Bref, ce dernier tome est encore plus violent que les précédents, c’est la dernière grande bataille, beaucoup n’ont pas survécu. Certains m’ont étonné avec leur geste, tandis que d’autres sont égales à eux-mêmes. Je suis passé par plusieurs émotions. C’est une excellente conclusion. J’ai aussi beaucoup aimé qu’on puisse avoir un aperçu de l’après, afin de savoir ce qui était arrivé aux enfants qui avaient survécu. D’ailleurs, ils sont bons d’avoir survécu et de maintenant reprendre une vie normale, vous imaginez un an complet à vivre dans cet enfer, ça vous permet de voir la vie différemment, mettons. Une excellente saga pleine de rebondissements qui m’a tenu en haleine durant les 6 tomes.

Note : 8/10

Mon avis sur les tomes précédents : tome 1tome 2tome 3tome 4, tome 5

Saga complète

 

Ce livre a été lu en lecture commune avec Read and Dream, allez voir sa chronique : ICI

 

 

Ce livre fait partie de la littérature de l’imaginaire


cli6c-poumonvert_ianrmacleod

Filles de lune : tome 1 – Naïla de Brume

Par défaut

filles-de-lune,-tome-1--naila-de-brume-49869Auteur : Elisabeth Tremblay
Éditions : De mortagne
Nombre de pages : 430
Parution : 2008

Résumé de couverture

À vingt-cinq ans, la vie de Naïla bascule. Sous le choc de son double deuil, elle accepte d’aider sa tante à rénover la maison familiale. Voilà donc la jeune femme de retour dans ce petit village en bordure du fleuve, où les innombrables souvenirs de vacances devraient lui apporter du réconfort. Mais une trouvaille faite dans le grenier de la maison ancestrale empêchera Naïla d’y trouver la quiétude tant espérée.

Les découvertes troublantes se succèdent, remettant en question non seulement ses origines, mais aussi ses croyances et convictions. À qui appartiennent tous ces livres traitant de sorcellerie et de mondes parallèles ? Qui est donc cette femme étrange, qui se prétend son aïeule, et dont la correspondance a été écrite dans une langue mystérieuse que seule Naïla peut déchiffrer ? Pourquoi le simple contact d’une pierre provoque-t-il chez la jeune femme des visions de gens qu’elle ne connaît pas ? Les réponses à ces questions en susciteront bien d’autres, plus troublantes encore.

Naïla sombrerait-elle doucement dans la folie, comme sa grand-mère et sa mère avant elle ? Et qui est-elle réellement : Naïla Langevin, simple humaine, ou Naïla de Brume, l’héritière de cette lignée maudite, recherchée, attendue et traquée de l’autre côté de la frontière du temps et de l’espace ?

Mon avis

Il y a un bon moment que ce livre dormait dans ma bibliothèque et puis finalement un challenge et lecture commune m’ont permis de me plonger dans cette saga. Le résumé quoiqu’un peu long m’avait charmé. J’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteur, bien que j’aie trouvé le début un peu long, il y avait peu d’actions et beaucoup de descriptions. Il s’agit d’un premier tome et donc certaines descriptions sont nécessaires afin de bien intégrer l’univers.

Une fois cela passé, l’action commence et à partir de ce moment j’ai eu bien de la difficulté à lâcher mon livre. J’aime beaucoup Naïla qui est une fille forte qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Sa vie n’est pas de tout repos et j’espère qu’elle réussira à parvenir au moins à sa première destination prévue sans trop d’embuches. D’ailleurs, j’ai très hâte de lire la suite pour savoir. Ensuite, j’ai aussi bien aimé Alexis ou Alix, je ne suis pas sure quel est son vrai nom puisqu’il est appelé aussi souvent par un que par l’autre. Sinon, j’aime bien son petit comportement de bad boy sexy et j’espère qu’il finira par entendre raison et revenir dans le droit chemin, surtout avec les derniers événements. J’ai hâte de voir ce qui va lui arriver.

Finalement, il s’agit d’un univers complexe, mais très fascinant. Ce premier tome est très prometteur pour la suite de cette saga que j’ai bien hâte de découvrir.

Note : 8/10

Saga complète

 

Ce livre a été lu en lecture commune avec Petite Bulle,

 

Ce livre fait partie de la littérature de l’imaginaire

cli6c-poumonvert_ianrmacleod

Les 3 p’tits cochons

Par défaut

les-contes-interdits---les-3-p-tits-cochonsAuteur : Christian Boivin
Éditions : ADA
Nombre de pages : 232
Parution : 2017

Résumé de couverture 

Trois individus qui trempent dans le voyeurisme, la pornographie, le cannibalisme et la nécrophilie.

Une étudiante universitaire menant une vie bien rangée qui se retrouve à la morgue après avoir consommé du Flakka.

Un tueur à gages qui revient dans sa ville natale afin de mettre sa sœur en terre et qui découvre de troublantes vérités à son sujet.

Une rousse excentrique à la libido débridée et dénuée de tout sens moral, capable de pervertir les âmes les plus pures.

Mon avis 

Lorsque j’ai vu la publicité sur la sortie des contes interdits, j’ai tout de suite été curieuse, j’ai cependant un peu hésité étant donné que ce n’est pas du tout mon style littéraire et que je suis un peu peureuse de nature. J’ai quand même acheté Les 3 p’tits cochons étant donné que j’adore cet auteur et que j’ai vraiment aimé la saga L’ordre des moines-guerriers Ahkena. (Je n’ai malheureusement pas de chronique puisque je ne possède pas encore mon blogue lors de ma lecture, mais je vous les recommande).

Je m’étais donc préparé mentalement avant de commencer ma lecture et cela a été bénéfique puisque j’ai été agréablement surprise, oui oui! J’ai adoré ma lecture et je suis contente de lui avoir laissé sa chance. Une histoire très intrigante qui vous tient en haleine tout au long. Les sujets sont assez sombres, faut l’avouer, mais on est quand même sous le charme de ce livre grâce en partie à l’écriture de l’auteur qui est fluide.

Au final, cela m’a vraiment sortie de ma zone de confort et j’ai bien aimé faire différent pour une fois. Les personnages sont intenses et assez fous, l’histoire originale et pour couronner le tout, une fin qui nous laisse bouche bée.

Note : 8/10